couture, robe de mariée

Le Projet Formidable

Saluuuuuut les amis!

Non non, vous ne rêver pas! C’est bien le grand retour on ze blog (enfin j’espère!). En espérant qu’il y ait encore du monde à passer par ici ahah.

J’ai disparu des ondes dernièrement (quasi un an oui je sais) mais c’est pour mieux revenir! Et avec un projet qui m’a tenu en haleine durant de long mois (ainsi que ceux qui m’entoure hihi)

Ce formidable projet, c’était celui de réaliser la Robe de Mariée d’une de mes amies de Paris, Marion!! Mais reprenons au début…

Le Jour où tu réponds « oui, carrément, je veux bien faire ta robe! »

Oups.. C’est dit.. J’avoue j’en ai eu quelques insomnies, du genre « Mais pourquoi t’as dit ça ??! » Et puis, et puis… il a fallut arrêter de tergiverser et foncer!

Nous avons donc d’abord fait des essayages chez des créatrices pour voir les coupes qui lui iraient le mieux, type Laure de Sagazan ou Marie Laporte. Voilà un petit tableau d’inspirations!

Photos tirées des sites de Laure de Sagazan et Marie Laporte (collections 2016 & 2017)

Nous en sommes arrivées à la conclusion qu’il lui fallait une robe avec du volume pour l’habiller le jour J. Marion voulait un haut séparé de la jupe, décolleté dans le dos et encolure bateau. Pour le bas, elle souhaitait une jupe midi froncée et dans un tissu assez épais pour donner le volume recherché.

Je me suis donc lancée à tracer son corsage de base avec pinces à partir de ses mesures puis nous avons fait des essayages de ce patron de base sur toile. Et c’était une riche idée! (au départ j’avais la flemme) il s’est avéré que les emmanchures baillaient un max, dû, je l’ai su grâce à des copines de couture (Cimer Rosalie, Agustina, Cécile, Fanny!!), à mon épaule trop longue!

Puis j’ai dessiné sur son corsage de base la forme souhaitée pour le haut… Et là aussi, vive les toiles! (je n’aurai jamais pensé dire ça un jour..).

J’en ai réalisé plusieurs jusqu’à trouver le bon décolleté, le bon tombé..

J’ai dû ajouter des pinces sur le décolleté et le redessiner ainsi.

Merci les cours de la mairie de Paris pour les déplacements de pinces! Je me suis beaucoup questionnée sur garder les pinces devant ou non et finalement c’était bien mieux avec et je les ai donc juste « évidées » c’est à dire coupées à ras et bien bien ouvertes   au fer!

La jupe s’est montrée plus simple à réaliser, une ceinture taille haute (donc pas en enforme, ouf!) et 3 fois le tour de taille de madame pour avoir assez à froncer!                 Un devant au pli et deux dos afin d’y insérer une fermeture invisible ainsi que les boutons à la ceinture 🙂 et hop le tour est joué! Ah si! J’oubliais, l’ajout de poches, demandé par la mariée!

A la suite de tout ça, j’ai eu la chance de pouvoir présenter mon travail à Monsieur Christophe-Alexandre Docquin, un grand créateur de Robe de Mariées Sur mesures à Paris. (il s’avère que c’est un ami de ma famille paternelle).

Autant vous dire que j’ai eu un beau coup de chaud ( et faillis faire dans ma culotte de trouille) en lui montrant mon boulot d’amatrice mais il a été sacrément bienveillant et de bons conseils, je lui en suis extrêmement reconnaissante! Notamment sur le moulage, sur mannequin vivant :p des manches (elles me faisaient trembler!).

A la suite de cette rencontre dingue, nous avons pu passer à l’étape suivante….

Le Choix des Tissus et Essayages Intermédiaires…

Heureusement qu’on est voisine!

Après le passage chez C.A. Doucin, coup de stress car il ne fallait pas trop tarder à trouver les tissus (on était fin février je crois..)!

Nous avons donc trouver le jour même le tissu de la jupe, une gabardine pour avoir de la tenue sur le côté bouffant de la jupe. Mais nous avons plus hésité sur le tissu du haut, Marion voulait une guipure et celle trouvée était plus « jaune » que la jupe…

IMG_1090

Finalement ce n’était pas si choquant et après quelques semaines de réflexion nous avons pris ces deux tissus!

J’ai pendant ce temps aussi remodifié le haut surtout. Bien travailler les emmanchure, remonter le décolleté dos trop échancré, ajout des marges et des « pattes de boutonnages » des milieux dos.. Bref j’ai passé du temps sur les sites internet de patronage et mes bouquins! Perso ma Bible c’est les livres ESMOD de coupe à plat (qui m’avaient permis déjà de réviser mon CAP). J’avais essayer la méthode de Teresa Gilewska, mais elle me correspondait moins.. Je crois que c’est un choix très personnel!

L’un des blogs m’ayant pas mal aidé aussi, a été celui C’sur Mesure, une mine d’or d’informations et de tuto pour les couturières et celles qui veulent s’essayer au patronage!

Pfiou, je vois bien que je vous assomme avec toutes ces info… Que diriez vous d’une pause pour digérer tout ça? Et puis… ça vous laisse un peu en haleine pour voir le résultat final!

Plaisir fou de revenir par ici, j’espère pouvoir être plus régulière, en tout cas c’est mon objectif!!

Je vous embrasse bien fort, à très vite! Et je vous laisse avec une chanson qui fout la patate, la pêche et dont le clip est joli joli, mouah!!! ❤

7 réflexions au sujet de “Le Projet Formidable”

  1. contente de te retrouver 🙂 ça faisait longtemps!!!
    Bravo d’avoir oser te lancer dans une robe de mariée, et cool d’avoir solliciter C.A : hâte de voir le résultat!! Bises

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s