Dalila sous les tropiques

Salut les loulous!

Ok là c’est carrément la désertion ici… Tellement occupée par les changements pro que je n’ai plus le temps de coudre!

Car, oui, ça y est, la reconversion est en cours, je donne à présent des cours de couture chez celles qu’on ne présente plus, j’ai nommé, Brin de Cousette. Wouhou!

Plus du bénévolat chez Emmaüs, La friperie Solidaire auprès de salariés en insertion avec un niveau de couture de dingue (Parisien/ne il faut aller jeter un coup d’oeil dans une de leur boutique!)

Tout ce la occupe bien mes semaines et je vois le temps défiler à une allure folle sans rien pouvoir y faire!

Bref, il n’empêche que Francesca, Atelier Viccolo n°6, m’a recontacté afin de tester son nouveau patron : Dalila ❤

Et là, autant vous dire, gros gros coup de coeur!!

Disegno Tecnico

C’est une robe avec un vintage, avec deux versions possible, soit cintrée à la taille ou alors évasée, manches courtes boutonnées ou longues selon les goûts!

Elle est boutonnée sur tout le devant et a des plis plats au devant et au dos, petits détails qui font la différence!! Pour ma part, j’ai choisi la version cintrée, et je ne regrette pas!

IMG_8443

La patte de boutonnage est caché sur tout le buste et la jupe sauf à la taille, tellement de charme!

J’ai adoré coudre ce modèle, même s’il ne faut pas se mentir, c’est assez long. Toutes les finitions sont en effet très soignées, pour une robe aussi jolie à l’intérieur qu’à l’extérieur!

IMG_8440

Et puis, 17 boutonnières quand même! (je remercie ma machine de ne pas avoir buggé)

J’ai opté pour une viscose de chez Sacrés Coupons, un bijou!! Mais… il m’a donné un poil de fil à retordre (ahah) pour former la patte de boutonnage et les plis, je pense que la prochaine fois je tenterai l’amidonnage pour me faciliter la tâche.

IMG_8438

bon j’ai pas pris l’option repassage pour le dos ^^

J’ai réalisé un pli plat au dos alors que c’est un simple pli à la taille mais j’aime bien comme ça aussi.

IMG_8447

Au niveau taille, j’ai réalisé le haut en 38 et élargi à partir de la taille au 40 suivant le tableau des mesures (attention mesures en italien et français, ne pas se tromper!)

La robe n’est pas trop moulant sen haute, ça me va pour les futures chaleurs d’été. J’adore sa fluidité et cette coupe!

IMG_8445

Des poches sont intégrées dans la jupe.

Les boutons (qu’on ne voit pas) sont des chez brin de cousette (bin oui, je ne peux QUE craquer dans cette mercerie!)

IMG_8439

la tête de vainqueur c’est cadeau!

Aller sur ce, promis promis, j’essaie de ne pas attendre 3 mois pour revenir.

La Bise!!

Publicités

Douce Eloisa

Bonne, belle et lumineuse année à tous!!

J’espère que vous avez toutes et tous passé un bon nouvel an entourés des potes ou de la famille.

Nouvel article (le miracle 2017!), pour un vêtement particulier puisqu’il s’agit d’un patron testé pour Francesca, la créatrice de la marque Atelier Vicolo n°6.

Si son nom vous dit quelque chose, normal! Vous avez sûrement vu ou même participé à la conception de patrons « participatifs » qu’elle a organisé auparavant, les All Together Pattern. Cette fois-ci, c’est bien un patron uniquement issu de son imagination que j’ai eu l’occasion de tester 🙂

Il y a quelques semaines, Francesca a lancé un appel à testeuse, of course j’en étais, aillant déjà vu ses patrons all together. Et puis, c’est un bon défi de tester un patron, vérifier que tout tombe bien, échanger avec la créatrice pour certains détails.. J’ai eu la joie, quelques jours après d’apprendre que je faisais partie de l’aventure pour les tailles 38/40 (tailles françaises)!

Alors sans plus attendre, le nouveau patron d’Atelier Vicolo n°6 est Eloisa!

dessin-technique-eloisa

cliquez pour voir le dessin technique!

Eloisa est une robe salopette avec plusieurs déclinaisons possible : 4 ou 6 pans, poches plaquées, poches passepoilées sur la bavette devant…

Pour ce test, j’ai opté pour une jupe à 4 pans, sans poches plaquées et avec une poche passepoilée sur le devant.

img_8376

J’aime beaucoup la jupe évasée et la ceinture qui permet de cintrer à la taille.

img_8341

Cette version était censée être une toile, un test avant le tissu choisi! Finalement j’ai adoré la robe dans ce tissu, je me suis donc bien appliquée pour de jolies finitions et qu’elle soit portable!

img_8358

pas toujours facile de maîtriser le déclencheur et d’envoi une photo nette!

img_8346

Le tissu est donc une douce suédine, achetée je ne sais plus où (j’opterai pour les coupons saint pierre l’année dernière) d’une douceuuuuuur.

img_8375

joli double menton, beaux plis à la taille (qui sont dûs à la position car je n’ai pas ça tout le temps)

img_8334

pour un vrai côté « L’amour est dans le pré »

img_8345img_0859

Et voilà en détail la poche passepoil (j’ai encore des progrès à faire!) et les jolis boutons achetés chez ma mercière préférée.

img_0860

img_0861

Et les finitions au top grâce à mon craquage du siècle, la babylock, youhou!! (oui oui le vrai coup de folie, celui qui ne pardonne pas!)

En résumé, j’ai réalisé Eloisa en 38 avec la longueur mini (possibilité longueur midi) dans une douce suédine, probablement des Coupons de Saint Pierre. Pour une prochaine version, je rallongerai la longueur de la jupe de 4 ou 5 cm car me pencher est risqué! (Portée au nouvel an, pour un thème Safari, il y a eu quelques pas fameux sur la piste!)

img_8361

Je n’ai réalisé aucune modification, je sais que Francesca a légèrement diminué la bavette dos qui pouvait formé des plis au mouvement. La robe tombe bien, on est à l’aise, bref je valide!

Vous pouvez donc retrouver ce patron sur le site Atelier Vicolo n°6 dans la rubrique Boutique. Disponible uniquement en format pdf.

Aller sur ce, je file à la piscine (nouvelles résolutions obligent) et j’espère garder le rythme ici!!

La bise, go Michel!

Bianca en fleurs

Hello tout le monde!

Voilà un moment que je ne suis pas passée par ici… Pfff il y a eu quelques changements surtout au niveau professionnel qui m’ont pris du temps et de l’énergie!

Et oui, j’ai quitté l’hôpital (enfin!) pour plein de raison, notamment des difficultés à supporter certaines mutations de la fonction publique qui ne correspondait plus à ce que je recherchais.. (pour rester poli hein) (certains savent le fond de ma pensée, moins joli).

Bref, je me laisse un an pour savoir ce que je veux vraiment. Mais, au fond, je sais déjà ce que je veux.. Le rêve serait de trouver un poste dans une boîte de réinsertion, ré-insertion par la couture bien sûr! Un autre moyen de me sentir utile et de redonner confiance en soi à des personnes en difficulté. Social quand tu nous tient!!

Mais pouvoir déjà donner des cours de couture me plairait énormément alors je postule, j’ose, je tente ma chance, je croise les doigts… et on verra!! Mais ça fait un bien fou, je me sent bien mieux et plus en accord avec ce que j’ai envie d’être.

Voilà, tous les questionnements et toutes les réflexions qui m’occupent l’esprit.

Cela ne m’empêche pas de coudre! Et c’est bien pour ça que je suis là. Vous présenter une couture faite il y a plus de 6 mois je pense.. Mais pas le temps, ni la foi de faire des photos. C’était sans compter mes super sistas, dont l’une m’a prêté son reflex et l’autre m’a offert un déclencheur histoire de m’améliorer niveau photo (tout le monde acquiesce je le sais!).

img_8385

La tête bien fatiguée c’est cadeau

Le tissu vient d’un coupons acheté chez Annaka bazaar lors d’une braderie. Le tissu « Garance » d’Atelier Brunette, j’en suis totalement fan!

img_8384

J’ai choisi de faire le col bien contrastant, j’adore avoir juste le petit col blanc qui ressort sous un pull 🙂

img_8388

Je préfère perso la blouse rentrée dans le jean, je ne la trouve pas assez cintrée pour la laisser faire sa vie.

img_8386

Vous avez bien sûr, pour la plupart, reconnu la blouse Bianca, de Wear Lemonade. Super Patron, quelques coquilles dans les explications mais rien d’insurmontable si on essaie de rester logique!

img_8395

Réalisée en 38, aucune modification apportées, les pinces tombent bien et les manches me plaisaient dans cette longueur! Ce que j’ai oublié de prendre en photo c’est la fermeture au dos avec un bouton vert d’eau et une bride (j’étais en plein révision du CAP, il FALLAIT une bride!)

img_8381

Voilà. Un peu de couleur qui vous fracture la rétine ça ne fait pas de mal en ce moment.

Sur ce, je vous embrasse et promis je reviens vite vite!

Le come back

Salut les copains!

Article particulier pour une fois car d’une part, je me suis rendue compte (et wordpress me l’a rappelé) que cela fait deux ans que j’écris dans ce blog, youhou!!

Certes, je n’écris pas de façon régulière, mes photos laissent parfois à désirer, mais… Je n’aurais jamais pensé tenir ce blog DEUX ANS! J’ai une grande reconnaissance envers celles/ceux qui viennent jeter un coup d’oeil furtif ici, merci à vous 🙂

Ce blog m’a apporté beaucoup depuis sa création,tant côté couture car j’ai cherché à m’améliorer pour présenter des vêtements dont j’étais fière. Mais aussi, grâce aux rencontres, aux occasions de connaitre d’autres passionnées. Le CAP a  été porté par le blog et les autres motivées de la « blogo couture », et c’est au détour d’une des épreuves que j’ai fait la rencontre de super nanas.

Ce qui m’amène à la deuxième nouvelle (j’imagine vous n’y tenez plus), avec ces super nanas, nous organisons une VENTE DE NOEL!

flyer_arcarterv2

Toutes les infos sont sur ce flyer, un grand merci aux Wilson pour cela, car j’ai constaté mes limites en informatique… ahah

Pour ma part, j’ai sélectionné des tissus que j’affectionnais particulièrement pour réaliser des accessoires à porter comme ces Headbands

15109588_10154708106084450_7197195043235066647_n

La cops MadeInRosalie, d’une créativité débordante à réaliser de nombreux accessoires textiles comme ce qui suit

Il y aura aussi MadeInFrancine qui a posté de jolies créations ici et WalkMyWays qui nous ravira de ses superbes culottes fait main!

Bref, on est surexcité à l’idée de vous rencontrez tous/toutes donc n’hésitez pas à passer faire un coucou, vous pourriez tomber par la même occasion sur le cadeau idéal pour belle-maman, votre fille ou vous même! (je vais me reconvertir en VRP finalement)

Sur cette nouvelle, je retourne à ma machine préparer d’autre jolies choses 🙂

Bisous

Suzon à l’irlandaise

Salut les copains!

Aujourd’hui un article particulier pour un cadeau particulier 🙂

En effet, j’ai donc réalisé une Suzon pour ma petite soeur qui quitte le nid, prend son envol, coupe le cordon, nous laisse en plan… Je m’égare..

Bref elle s’en va kiffer la vie au pays de la Guinness (oui j’ai des références messieurs dames) pour voyager et éventuellement trouver du travail. (des bons plans?)

Il lui fallait un joli haut pour aller bicher dans les pubs, et Suzon m’a parut comme une évidence! Je voulais ensuite un tissu rappelant un peu sa destination, sachant qu’en plus le vert lui va à ravir. C’est chez Bennytex que j’ai trouver mon bonheur, cette merveille de viscose que vous avez entrevu sur instagram pour celles/ceux qui m’y suivent!

img_0664

img_0665

img_0666

J’aime beaucoup le rendu avec ce tissu. Par contre, j’aurai mieux fait d’aller demander conseil à ma mercière préférée avant concernant le thermocollant. J’ai utilisé un thermo pour coton, ça l’a un peu trop rigidifié sur le col et la patte de boutonnage. Elle m’a expliqué ensuite qu’en haute couture, ils utilisent du thermo pour jersey, ça permet de garder le côté fluide de la viscose, bon à savoir!!

img_0668

Cette couleur lui va au top n’est ce pas?

Pas de difficulté pour coudre ce patron, tout est bien expliqué, comme d’hab chez République du Chiffon. La seule chose c’est que c’est loooong de froncer le volant mais c’est pas ça qui nous arrête, hein!

img_0669

Je pense juste aussi que les pinces poitrines sont un poil trop basses pour elle mais rien de méchant!

img_0691

Zoom pour vous montrer les mignons boutons et surtout le pendentif que mon autre soeur, bijoutière de son état, à réaliser pour le départ. Tellement joliiiiii!

Et pour terminer juste une inspi pour détourner un peu Suzon, maintenant que Géraldine rajouter le patron des manches gratis en ligne sur son siteimg_0686!

Vous l’aurez vu, photo prise sur Instagram!

Sur cela, je vous embrasse mais j’embrasse tout particulièrement ma Léa qui part aujourd’hui pour de belles aventures.

Have a Nice Trip Sista Lova!

Nadines à la plage

Salut les copains!

j’espère que la rentrée s’est bien passée pour tous, que vous avez retrouvé les copines, le chemin de l’école ou du travail sans encombres!

Mais surtout qu’avant ça, les vacances furent bonnes! Ici le rythme s’est ralenti pour cause de programme chargé: soleil, plage, apéro. Parfait.

J’ai, du coup, peu cousu, mais je ne pouvais décemment pas partir sans une (et finalement deux) Nadine. Tout simplement impensable.

J’ai un an de retard sur ce patron, me direz vous. Mais il y a un an je n’étais pas prête à porter des hauts si court. J’évolue, et mon style évolue avec moi. Et c’est tant mieux. J’avais réellement flashé sur ce patron à sa sortie, avec de supers réalisations notamment celle-ci. Je ne m’assumais tout simplement pas assez. Aujourd’hui ça va mieux, merci. Du coup j’ose plus et c’est un plaisir permanent!

img_0521

img_0517

J’ai réalisé la première version en coton rayé du marché Saint Pierre acheté l’été dernier, initialement prévu pour une jupe à taille élastique. Il s’est avéré trop transparent pour ça, mais en haut ça passe! Ahah sur les photos pas trop, la faute au maillot de bain pas super discret mais avec avec des soutifs plus soft, ça marche!

img_0520

img_0513

img_0500

Comme cette version m’a beaucoup plu, j’ai réitéré, cette fois ci en plumeti couleur « coquelicot », toujours du marché Saint Pierre.

img_0507

img_0505

J’aime la coupe de cette Nadine, son col et son côté rétro très B.B. Avec des espadrilles, on s’y croirait presque! 😉

img_0503

Avec une petite jupe longue, l’asso est pas mal du tout aussi. Autant vous dire que ça a été ma tenue fétiche de l’été.

Ca m’a fait plaisir de me replonger dans ces photos et de faire revivre l’été le temps d’un article!

Photos prises une superbe journée à Pornic city, merci à la sista Léa pour les photos ( et sa patience :))

Allez bisous et à très vite!

Fashion Forward, L’expo

Hello les vacanciers!

J’imagine que ce n’est pas le cas de tout le monde, hein, j’en fais moi même partie! Alors pour patienter et profiter de la belle ville de Paris en été (très agréable avec moins de monde!) je suis allée au musée des Arts Décoratifs pour l’expo « Fashion Forward, 3 siècles de mode (1715-2016) ».

FASHION-FORWARD_3317679506902801304

un peu floue, prise sur internet!

Déjà, je n’avais jamais mis les pieds aux Arts Déco. De l’extérieur, le bâtiment est très moche, il faut le dire. A l’intérieur c’est autre chose! Avec de grands escaliers en pierre superbe, et des pièces assez impressionnantes!

Bref, parlons plutôt de l’expo. J’ai entendu des avis mitigés sur la visite. Je reconnais que j’ai été un peu déçue.. Mais parlons du positif d’abord!

On commence par de petites salles regroupant les styles des différentes décennies depuis 1715. Cela commence par les robes en S avec corset, les différents vêtements masculins et d’enfants aussi (et ça c’est un vrai plus!).

193978-fashion-forward-l-exposition-aux-arts-decoratifs-28

mouai j’ai pas pris assez de photos alors je les ai prises sur internet, d’où le logo dégueu en bas à droite.

Avec de superbes broderies, des coutures parfaites et régulières (à cette époque tout est cousu à la main, de quoi faire pâlir les couturières modernes!).

IMG_0382

193939-fashion-forward-l-exposition-aux-arts-decoratifs-15

récidive

Puis on passe aux robes à taille empire (mes préférées) agrémentées aussi des accessoires de l’époque, des chaussures, éventails, bas de soie… Très très bien conservés, c’est chouette de se dire que ce sont des habits qui ont été portés il y a des centaines d’années (car, oui, on voit que ça a été porté, certain mangeaient comme des cochons d’ailleurs). Et des corsets.

IMG_1705-e1460236627274

La séance de sport rien que pour se déplacer! (photo histoire de mode)

IMG_0399

Les fameuses robes à pli Delphos de Mariano Fortuny (photo perso, au moins une!)

Au début des années 1900/1920, Poiret va libérer la femme du corset, c’est une révolution, et c’est le début d’une mode différente, notamment avec des coupes à la Grecque comme ci dessus.

Puis on enchaine avec Schiaparelli, Vionnet, Lanvin, Chanel et j’en passe! Tout ce que j’avais révisé pour le CAP est sous mes yeux, génial! Malheureusement, j’ai très peu de photo des premières pièces pensant que les photos n’étaient pas autorisées… 😦

La dernière pièce est très impressionnantes par sa taille et le nombre de vêtements exposés. Mais, là est le hic, c’est toute la mode de la fin du XXème siècle et du XXIème siècle qui est présentée. C’est ce point qui est dommage, car on ne sait plus où donner de la tête et même s’il y a quelques explications, ce n’est pas aussi détaillé que pour les autres salles plus petites. Je vous laisse découvrir ce qu’on y voit, il y a de tout!!

IMG_0384

IMG_0385

IMG_0389

IMG_0392

Certaines tenues sont étonnantes, et j’ai découvert des marques très originales comme « Comme des garçons » qui fait plutôt des choses… barrées.

On y retrouve bien sûr aussi les incontournables Gaultier, Dior, Saint Laurent, Balenciaga. Et les créateurs japonais comme Yamamoto ou Miyake.

En Bref, une expo très intéressante mais un peu courte à mon goût et un poil pas assez détaillée dans la dernière salle.. Et le prix, comme tous les musées parisiens, la culture coûte chère et c’est bien dommage!

Mais bon, si vous êtes passionné(e)s d’histoire de la mode et de superbes pièces de différentes époques qui ont construit notre mode d’aujourd’hui (désolé on a rien inventé, tout est un éternel recommencement!) alors courez-y, la fin est pour bientôt!! Le 14 août je crois..

Sur ça, bisous et à très vite!

Dominique, niqueu, niqueu

Voilà c’est cadeau pour la chanson qui va rester en tête!

C’est pour le bonne cause puisque je vous montre aujourd’hui ma version de la combinaison Dominique de République du Chiffon! Oui, oui, j’ai parfois un train de retard sur les collec’, cette combi me fait de l’oeil depuis l’été dernier, et j’ai craqué au salon Création et Savoir Faire du mois de novembre dernier. Je l’ai gardé sous le coude jusqu’à maintenant, car je ne savais quel tissu choisir 😉 (le drame de la couturière ahah)

IMG_0349

Il faut dire aussi que cette tenue m’a donné un peu de fil à retordre.. Je l’ai coupé en 38 (selon mes mesures) mais je la trouvais un peu juste. J’ai donc décousu les côtés et l’entre jambe pour coudre à 0,5cm au lieu d’1cm. Tout de suite on se sent mieux et bien à l’aise!!

IMG_0345

Pour le col, je l’adore, ce côté vintage m’avait déjà plu sur la chemise Juliette réalisée 2 fois l’année dernière, mais il faut être bien précise pour la pose! (je m’y suis reprise deux fois!)

IMG_0347

La dernière difficulté c’est la présence de plis très très moches derrière les genoux qui m’ont fait découdre plusieurs fois les côtés et l’entre jambe et je n’ai pas réussi à bien les résorber. Je cherche encore l’erreur, et je me demande si je ne me suis pas plantée dans mes crans au emmanchures ce qui m’aurait tout décalé… Si vous avez d’autres suggestions je suis preneuse!

IMG_0359

C’est quand même une tenue que j’aime beaucoup et très agréable à porter (les boutons pressions, c’est la vie surtout pour aller aux toilettes!)

IMG_0361

Le tissu de plus près, un coton bleu marine à pois blanc des Coupons Saint Pierre, avec une bonne tenue. Mais qui froisse un peu comme on le voit sur les photos!

IMG_0364

Les fausses poches poitrines sympatoches!

IMG_0353

J’avais pas vu que c’était aussi froissé! :/

J’aimerai bien si j’ai le temps (ahah) tenter une version ne viscose plus légère et plus fluide, ça pourrait rendre pas mal… Enfin, j’ai une liste longue comme le bras et au passage une ROBE DE MARIEE (spoiler) à réaliser alors je vais me détendre sur les projets perso… Enfin pas trop quand même, un peu quoi.

La bise.

T’es CAP ? #2

Houuuu c’est dur de tenir le rythme par ici!!

Me revoilà pour vous parler de la dernière épreuve du CAP et pas la moindre, celle que j’attendais avec impatience mais en tremblant (après promis les prochains articles montrent des projets!)

Mais avant je ne peux faire durer le suspense plus longtemps, les résultats sont tombés…. ET JE SUIS ADMISE AU CAP METIER DE LA MODE-VETEMENT FLOU!!!

Je plane un peu, c’est génial et en même temps… qu’est ce qui m’attend maintenant? Quels projets? Pleins pleins de questions, c’est stimulant mais un peu flippant aussi!! Bref, vaste sujet qui sera à creuser un autre jour!

Alors, alors.

L’EP2, la confection du vêtement.

Pour rappelle, nous avions à monter la robe SAINT TROP

16H de face à face avec une piqueuse industrielle.

Le déroulement était particulier car nous devions découper le patron, le placer sur le tissu et couper le tissu, ce n’est pas toujours le cas pour cette épreuve. J’ai donc bien travaillé la pose des pièces de patron dans les règles de l’art, histoire de ne pas perdre de temps lors de l’épreuve.

Je crois que le lycée dans lequel je passais le CAP organisait ces épreuves pour la première fois et c’était pas super carré. Nous avons coupés patron et tissu dans le self. Certaines avaient de grandes tables pour étaler bien à plat leur tissu, et d’autre, comme moi, avaient une table d’1m sur 1,5m. Il fallait donc rouler le tissu au fur et à mesure qu’on disposait et épinglait le patron. Pas très contente de cette différence, surtout que j’ai perdu du temps à me rendre compte que le tissu était très très juste pour disposer les pièces (désépingler puis ré-épingler plus serré, grrrrr) et mon tissu s’est décalé donc plus vraiment dans le droit-fil (re-grrrrr).

Une fois que les examinatrices eurent vérifiée que tout est ok, on a pu couper notre tissu, qui pour rappel était un crêpe de polyester qui bouge un peu et surtout très mou! Deuxième vérifications des crans et points de montage à marquer sur le tissu. Perso, je ne l’ai pas fait à ce moment et cela m’a pénalisé car trop perturbée par le second gros point négatif : nous devions changer de salle avec toutes nos pièces de patron dans les bras (plus notre matos, sac à main et j’en passe) pour rejoindre les salles de classe et nos machines. Perte de temps, stress de perdre une pièce en chemin, ré-insalation de toutes nos affaires. Pénible et déstabilisant.

Passons, les choses sérieuses ont donc commencées à ce moment, mais finalement les étapes de montage sont bien détaillées donc pas de surprise tout pouvait bien s’enchainer à condition d’être bien concentrée!

Je me suis aussi exercées plusieurs heures sur des machines industrielles chez

DRAFT ATELIER

pour 12€ de l’heure, correct. Même si ce n’étais pas exactement la même, cela m’a aidé et rassurée. Je n’étais pas en totale découverte de la bête, je le conseille vivement! Sur le blog de SB Création, j’ai révisé plusieurs fois l’enfilage de la machine grâce à son schéma!

Par contre, grosse découverte pour la surjeteuse industrielle, j’ai soufflé et étudié la chose 10 bonnes minutes avant de me lancer 🙂 (et attention les examinatrice n’étaient pas très commodes, on étais que des candidats libres dans la salle, et au départ elles ne voulaient pas nous remontrer l’enfilage de la surjeteuse, gloups!)

Pour rappel, les points techniques de la robe étaient:

fente d’encolure dos

pli creux à l’encolure devant

poches plaquées doublées avec plis dits de « souplesse »

plis religieuses sur le bas de la robe

IMG_0310

En prenant bien mon temps, c’était faisable et surtout en se concentrant sur son travail et pas celui des autres candidates (certaines dans ma classe paniquaient beaucoup, il fallait lutter pour faire abstraction!)

Cette épreuve s’est passée sans trop de difficulté même si j’ai usé du découd vite à de nombreuses reprises!

Ma robe était loin d’être parfaite, mon aiguille était émoussée (je ne m’en suis rendu compte qu’à la fin, too late), mais j’étais fière de rendre une robe finie et portable!

A la toute fin, il fallait s’auto évaluer au niveau de nos finitions et de la robe en générale (symétrie, respect des marges de couture…), je n’ai pas bien compris le but, et je ne l’ai pas bien rempli d’ailleurs! Qu’importe ça ne m’a pas empêché de l’avoir! ouf! Voici quelques photos que j’ai pu prendre en fin d’épreuves!

IMG_0301

magnifique couleur n’est ce pas?

IMG_0300

encolure dos

IMG_0299

vue de dos

Sur ce je vous souhaite une bonne semaine déjà entamée, mais courte pour certain(e)s!!

Des bises et à très vite pour des projets couture et autre!!

ps: pour celles qui auraient d’autres questions sur les épreuves n’hésitez pas, j’y répondrais avec plaisir!

T’es CAP?

Salut!

Me voilà de retour (enfin!) avec pleins pleins d’idées pour les prochains mois concernant le blog mais… ça ce sera pour plus tard!

Aujourd’hui cet article est dédié au CAP métiers de la mode, vêtement flou que j’ai passé en candidat libre la semaine dernière! Toutes les épreuves sont terminées, je peux donc vous faire ZE résumé. (attention article fleuve, vous êtes prévenus)

Il faut savoir qu’il y a trois grandes épreuves PSE (prévention santé environnement), EP1 et EP2. Cette année, ces épreuves étaient sur 4 jours mais étalés sur 2 semaines, pas le plus easy quand on travaille. Surtout qu’on ne connais les dates qu’un mois avant et si, comme moi, tu as un boulot avec gros travail d’équipe ça complique sérieusement les choses. Passons.

PSE

La 1ère épreuve, écrite, dure une heure et est largement à la portée de toutes (et tous!). Beaucoup de logique car n’oublions pas que cela s’adresse à des ados de 16ans prêts à entrer sur le marché du travail. J’ai lu et entendu qu’il est possible de réviser avec des bouquins qui traitent du sujet (code du travail, prévention et santé au travail, gestion de budget…). Pour ma part j’ai seulement révisé avec les annales des autres années histoire de savoir de quoi on parle 🙂 et un super groupe sur thread and needles est dédié au cap, ça aide!

Dans les sujets, la plupart du temps la réponse est dans la situation présentée. Pour cette épreuve, une heure est suffisante, à condition de ne pas trop s’attarder sur chaque question si la réponse ne vient pas. Et parfois, les questions sont tellement logiques, que j’avais tendance à chercher le piège ou la difficulté alors que non, décidément pas de piège!

EP1: Arts Appliqués

IMG_0311

Deuxième épreuve, écrite aussi , et cette fois sur 3h. Alors j’ai eu quelques suées et je ne suis pas très satisfaite de ce que j’ai rendu!

Le sujet présente le cahier des charges du modèle que l’on aura à coudre à l’épreuve pratique (EP2). Pour nous découverte de la robe Saint Trop! Chaque année cela se passe comme ça, les candidats découvrent à l’EP1 ce qu’ils auront à monter à l’EP2, c’est une quasi certitude!

IMG_0310

Notre fameuse robe paraît sans trop de difficulté à première vue: Manches raglans (pas d’emmanchure yeah!) en 2 parties, pli creux à l’encolure et fente en haut du dos, poches plaquées doublées avec pli de « souplesse » (découverte de ce terme, un pli quoi) MAIS MAIS MAIS, plis religieuses au bas de la robe. My gad je n’en ai jamais fait. Ahem, premier coup de chaud (heureusement on avait quelques jours pour se préparer psychologiquement!!).

Cette épreuve, est plus technique. Il est conseillé de bien connaître les matières et leur propriété (même si cette année, pas de question la dessus). Vous pouvez retrouver un magnifique tableau créé par mes soins dans cet article ou sinon le bouquin Technologie des textiles de D. Weidmann.

Première question, il a fallu choisir entre 4 types de tissu, celui qui serait le plus approprié pour notre modèle (robe de cérémonie). Celui à sélectionner était du crêpe de polyester (2ème suée, ce sera donc notre matière à coudre, ci-mer le tissu mou et glissant!) et il fallait justifier notre choix.

Puis classement de robes de différentes époques dans l’ordre chronologique, nommer les plis pour chaque modèles, dessiner 2 robes avec différents plis sur 2 mannequins (oui oui comme dans les bouquins « devenir styliste » pour enfant de 10ans. Ben j’ai regrettée de ne pas m’être entrainée plus!!) Pour tout cela, je vous conseille un autre livre, sur l’histoire de la mode, c’est un peu comme de la culture générale version couture et c’est passionnant de voir les liens parfois, souvent même, entre l’Histoire politique et du monde et l’Histoire de la mode: Fashion, Une histoire de la mode du XXème siècle de The Kyoto Costume Institute.

Et enfin la partie qui m’a semblé vraiment difficile, le patronnage d’une partie du vêtement, pour cette année patronnage des plis religieuses (suée numéro 3 les gars, à ce niveau je suis trempée!!). Il fallait partir du bas de la robe, la découper et suivre le pas à pas qui expliquait comment dessiner les 3 plis, tout ça sur du papier de soie. Mais avec le stress et le temps qui avait décidé de de passer plus vite, je déchirais tout, ça collait aux doigts (sueur sueur!)… Et puis, le devant de la robe était courbe, impossible de faire des plis droits.. On a su après que c’était une erreur de patron. Ouf! ce sera pris en compte dans la notation. 🙂

Pour cette partie, les cours de la mairie de Paris m’ont bien aidé quand même, surtout celui coupe à plat/gradation, merci Marlyse!

Voilà pour les épreuves écrites, et pour vous éviter l’indigestion de CAP, un autre article dédier cette fois ci à l’épreuve pratique EP2 viendra la semaine prochaine!!

La Bise à vous et à très vite!